L'aventure par l'écrit

L'aventure par l'écrit

Actualités de la côte Roannaise par Gilles Bardet


Christophe et le saxo du bonheur.

Publié par Bardet Gilles sur 8 Avril 2017, 13:19pm

Catégories : #Renaison

Son domaine, c’est la musique, et sa passion, le saxo. Christophe Loppin ne s’en cache pas, le saxo, il aime. Renaisonnais de souche il est donc saxophoniste et un bon. Tout jeune, il a 7 ans, Christophe entre à l’harmonie de Renaison dans la classe de M. Kipp. Et lorsqu’il faut choisir un instrument, le saxo devint une évidence. Avec une parentèle musicienne (les Renaisonnais connaissent bien le Henri Loppin trompettiste) et en baignant, dès sa naissance dans un univers de musique (tradition familiale remontant à plusieurs générations,) Christophe ne pouvait être que musicien. C’est le destin qui va le pousser dans cette voie. Ne pouvant, pour des raisons médicales, jouir d’activités en extérieur, il va s’orienter vers la musique. Il a seulement 15 ans, quand il entre au conservatoire CNR de Lyon. Son diplôme, il l’obtient à Vichy où il est niveau médaille d'or. Quant à son diplôme d’état saxo, il le reçoit à paris en 2003. La création d’Adolphe Sax, il la maitrise parfaitement, il est saxophoniste. Doté de l’oreille absolue, les octaves, les dièses, les glissandos, les inflexions n’ont plus de secrets pour lui, et il peut à loisir s’intégrer dans toutes les formations musicales quelles qu’elles soient. Ce loisir, ce plaisir est devenu son métier, une profession qu’il exerce maintenant en de nombreux points du Roannais. Saint André d’Apchon,  la Pacaudière, Riorges, Charlieu, autant de lieux où il apprend aux autres l’amour et les mystères de la musique et du Saxophone. Le partage est pour Christophe essentiel, car il est un battant, armé de cette force qui pousse à apprendre des autres et apprendre aux autres. Comme il le dit lui-même : « J’ai été à l'école de la vie. » Ceux qui le connaissent bien savent son éclectisme en matière musicale et ses préférences pour la variété française, notamment les crooners à la façon d’Eddy Mitchell. Christophe est un optimiste né, un homme au grand cœur. Personnage fédérateur, c’est lui qui a permis de concrétiser un projet ambitieux avec Armelle Loppin, faire jouer un orchestre « RUR urbain » (rural-urbain) avec un artiste de renom, pas moins que Michel Fugain. Et c’est Christophe qui a dirigé la petite formation accompagnant musicalement l’artiste dans son concert à St-Germain Lespinasse. Cette formidable expérience fut menée grâce à son ami Michel Feugere, le trompettiste du chanteur. Et ce fut en compagnie de Michel Feugere que fut créée la toute  jeune association culturelle CALC (culture á la côte,) avec pour ambition, agir en faveur d’actions culturelles et artistiques sur tout le territoire du Roannais et de la Côte Roannaise.  Et son projet, dans un avenir proche, est le festival cinéma vin et musique, intitulé : « Cinéma a la cote (l’estime)… Roannaise, » un savoureux jeu de mots qui associe intelligemment les producteurs locaux et la belle musique. Il se déroulera à St Alban les Eaux les 25 26 et 27 aout, Christophe est coordinateur de projet et logistique locale, et son ami Michel est le créateur de la conception du festival. Christophe prouve ainsi son amour de la musique et des autres en partageant un grand moment de musiques

Christophe et le saxo du bonheur.

Commenter cet article

Angeline 15/04/2017 21:47

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents