L'aventure par l'écrit

L'aventure par l'écrit

Actualités de la côte Roannaise par Gilles Bardet


Une conférence sur Jacques d'Albon

Publié par Bardet Gilles sur 8 Octobre 2016, 21:36pm

Catégories : #Saint André d'Apchon

A St André d'Apchon, quel Apchonnais ne connaît pas le nom de Jacques d'Albon ? Et ce soir du 8 octobre, ils furent 75 à découvrir un personnage hors du communs. Jean-François Chronowski, passionné d'Histoire et membre des « Amis de st André d'Apchon » allait, avec passion et connaissance faire découvrir, lors de cette conférence, la vie et les singularités de Jacques d'Albon, « seigneur de St André » et « maréchal de France. » Avec moult documents et reproductions d’archives, le conférencier faisait découvrir que cet intime du roi Henri II, joua un rôle important auprès de son compagnon d'enfance ainsi que, plus tard, sous le règne des fils du souverain, et ceci jusqu'en 1562. Jean-François Chronowski rappelait qu’à cette époque prestigieuse de la Renaissance, hélas assombrie par les guerres de religion où il a joué un rôle important, le destin de Jacques d'Albon fut exceptionnel. En effet, rapidement appelé au Conseil du roi, il est nommé premier gentilhomme de la Chambre, avant d'être fait maréchal de France. L’histoire nous raconte que de 1552 à 1555, il a participé aux guerres contre Charles Quint, suite à l'acquisition des Trois-Évêchés que sont Metz, Toul et Verdun. Nous sommes en 1557 lorsque les Espagnols le font emprisonner suite à la bataille de Saint-Quentin. Jacques d'Albon ne retrouva la liberté qu’après le traité du Cateau-Cambrésis. Ce fut pendant les guerres de religion qu’il créa le triumvirat catholique avec Montmorency et François de Guise, et s’opposa aux protestants, les réprimandant d’avoir été à l'origine de la conjuration d'Amboise sous François II. Après plusieurs victoires contre les protestants, il est tué lors de la première guerre de religion en 1562, à la bataille de Dreux. Un passionnant cours du soir sur l’histoire qui fut offert en cette soirée du 8 octobre par un formidable passionné d’histoire. Merci professeur !

Une conférence sur Jacques d'Albon

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents