L'aventure par l'écrit

L'aventure par l'écrit

Actualités de la côte Roannaise par Gilles Bardet


René, un amoureux des oiseaux

Publié par Bardet Gilles sur 24 Décembre 2013, 19:44pm

Catégories : #Saint Haon le Vieux

L’hiver est souvent une période difficile pour nos amis ailés. Et afin de mieux comprendre ce qu’il faut faire, profitons des connaissances d’un spécialiste. René Diez est l’homme qu’il nous faut. Ce personnage d’une grande douceur, parle calmement et avec passion de ce qu’il aime, et sous ses airs d’aventuriers des pôles, il est naturaliste d’abord et photographe ensuite. Car, insiste-til, pour bien exercer son activité, il lui faut connaître parfaitement le milieu dans lequel il va devoir évoluer. Globalement, on peut constater que l’intérêt général pour la nature progresse régulièrement dans l’esprit des individus. Et ce constat ravit notre photographe qui, voilà 40 ans, s’était découvert une véritable passion pour la nature, et plus particulièrement les oiseaux. Cet état de fait à des conséquences, car il faut impérativement s’intéresser à tout ce qui touche la nature autour de nos amis à plumes, des plantes jusqu’aux insectes. Il nous fait remarquer que les ornithologues apportent de nombreuses informations, notamment à la L. P.O. (Ligue pour la Protection des Oiseaux) de la Loire où les données sont consultables par tous sur http://www.loire.lpo.fr/, et sont destinées à l’Atlas des oiseaux français. Une véritable mine pour les amoureux de la gent volatile. Afin d’établir ses observations, il nous raconte, qu’à l’aide d’affût improvisé, il se fond dans le paysage, et s’approche le plus possible d’oiseaux, parfois endormis, jusqu’à à peine 3 m de distance. L’observation est affaire de patience, et de ténacité. Il faut accepter de rester immobile souvent de nombreuses heures et par toutes saisons. En silence, jumelles sur le nez, il va observer, identifier, noter, et dès qu’il le peut, les photographier. Mais que serait se long travail de fourmis s’il était impossible d’en faire profiter les autres. Voilà pourquoi afin d’échanger ses observations, en plus du site spécialisé, il participe aux journées porte-ouverte « tête en l’air » où souvent plus de 150 personnes arrivent de toute la France pour apporter leurs connaissances. Mais dans la multitude de secteurs où l’observation des oiseaux est possible, le domaine de prédilection de notre ami reste l’étang. Car c’est dans cet environnement qu’il a vécu ses premiers émois d’observateur de la faune ovipare. Il y découvrit des animaux à plumes, qui par leur grâce et leur beauté l’incitèrent à les comprendre et les observer, au point de vouloir les immortaliser par l’image. Pour l’hiver, il nous conseille des mangeoires à oiseaux que l’on peut fabriquer soi-même, avec de simple tube de PVC et une passoire. Il conseille également pour ceux qui auraient un petit bassin, de casser la glace qui s’y serait formée, afin que ces charmants petits animaux puissent boire, et même se laver. Brrrr ! Et son souhait le plus ardent, faire prochainement une exposition photographique des merveilleux clichés qu’il possède, ceci afin d’intéresser le plus de gens possibles. L’homme est passionnant, et il nous ouvre des portes sur un domaine des plus intéressants

René, un amoureux des oiseaux
René, un amoureux des oiseaux

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents